500 personnes selon le journal local, 300 selon des militants objectifs (cela existe encore !)… Une certitude : dans une salle Jordi-Barre où le maire de la commune, Daniel Mach, secrétaire départemental de l’UMP’66, par ailleurs vice-président de l’Agglo de Perpignan (PMCA) et ancien député de la 1ère circonscription des P-O, nous a habitué à comptabiliser jusqu’à 1 500 spectateurs : la venue de Rachida Dati, ancien ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy, n’a pas fait recette.

Les coups de fil passés toute la journée d’hier pour rameuter les adhérents, militants et sympathisants n’y ont (presque) rien fait. Il faut reconnaître que le « concert » politique n’avait pas été suffisamment médiatisé. Ne s’improvise pas communicant qui veut !