« En réponse aux propos tenus sur le non-cumul des mandats »

Sous ce titre, Daniel Mach, ex-député, maire de Pollestres et vice-président de l’Agglo PMCA, secrétaire départemental de l’UMP’66, communique :

« Prochainement, le projet de loi sur le non-cumul des mandats va être débattu au Sénat.

Il semblerait qu’à l’heure actuelle il soit de bon ton d’exprimer son opposition au cumul des mandats et je me sens obligé de réagir à certains propos démagogues, tenus ces derniers jours, dans la presse locale.

La position de la majorité des parlementaires UMP, qui est aussi la mienne et que j’assume depuis très longtemps, est de dire qu’un mandat exécutif local et un mandat national ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, je dirais même qu’ils sont complémentaires. Pour les élus, l’important n’est pas de cumuler les pouvoirs, pire les indemnités, mais de cumuler l’efficacité.

Député-maire ou sénateur-maire sont les mandats idéaux pour ne pas rompre le cordon ombilical entre les élus et leurs concitoyens. Cette complémentarité de mandats permet à l’élu de rester connecté aux réalités de terrain, d’être au plus près des préoccupations et attentes de ses concitoyens qu’il relaye toutes les semaines au Parlement.

Je fais partie de ceux qui contestent régulièrement le parisianisme et, pour conserver cette logique, je me bats pour que le lien entre les territoires, les administrés et le pouvoir central ne soit jamais rompu ».