Jean-José Colomes

Le GESA (Groupe d’Etudes Sociétales et Actions), que préside Renée Soum (PS), ancienne députée des P-O, ouvre sa série de conférences 2011-2012 par une réflexion sur la Justice pénale internationale avec comme invité d’honneur Jean-José Colomes. Il ne faut pas oublier que le maire de Latour-de-France est avocat honoraire, ancien bâtonnier spécialiste de ces questions sur lesquelles il intervient souvent, comme à l’université d’Alby cette année encore.

Le GESA, qui a soutenu et toujours réclamé la ratification du « Statut de Rome » du Traité instaurant la Cour pénale internationale (1998), a voulu saluer les 113 pays sur les 193 que compte l’ONU, qui le 14 octobre 2011, ont ratifié le Statut de Rome et reconnu l’autorité de la CPI .

« L’actualité récente, souligne Renée Soum, montre que la vigilance doit être toujours en éveil. Ainsi nous nous réjouissons de la disparition du tyran Kadhafi qui durant 42 ans a fait souffrir le peuple libyen, mais nous aurions souhaité un procès, pour celui qui était accusé devant la CPI de crime contre l’humanité. Toutefois avec l’ONU, nous souhaitons connaître les circonstances de sa mort, afin que la défense des droits de l’homme, ne change pas de camp ».

– Vous ètes invité à venir nombreux à cette conférence « riche pour l’information, la protection des droits humains et le développement de la démocratie dans le monde » : rendez-vous à Pia, salle Jean Jaurès, à 20 h 30 ce vendredi 28 octobre 2011.