Les masques sont en cours de fabrication dans l’un des nombreux ateliers installés dans les locaux de l’Office Public d’Habitat (OPH) de la métropole Perpignan-Méditerranée. L’opération sous l’égide du directeur Michel Sitja-Sanchez, ainsi que de l’élue Fatima Dahine, vice-présidente de l’OPH, adjointe au maire et conseillère régionale, a été lancée conjointement avec la structure « La Roseraie* ».

Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, par ailleurs président de la métropole Perpignan-Méditerranée, accompagnée de la vice-présidente de l’OPH et de la Direction, en visite dans l’un des ateliers répartis sur douze sites de l’agglomération

 

Douze ateliers de fabrication fonctionnent désormais, répartis dans les sites suivants : Saint-Mathieu, Saint-Martin, Victor-Dalbiez, Saint-Assiscle, Champs-de-Mars, Clodion, Torcatis… Quelque 2 200 masques sont désormais fabriqués quotidiennement dans l’ensemble de ces ateliers.

Selon la direction : « Nous allons atteindre notre objectif de 19 000 masques fabriqués ce jeudi 7 mai et, ainsi, avant le 11 mai – date annoncée par le Gouvernement pour un premier déconfinement – tous nos locataires auront leur masque ».

Pour cette production, poursuit Michel Sitja-Sanchez, « nous avons mobilisé nos locataires mais également une quinzaine d’associations, soit encore près de 150 personnes qui travaillent tous les jours ^pour fabriquer des masques en coton 100%. Evidemment, les masques seront distribués gratuitement. En agissant ainsi, en mobilisant cette énergie, nous voulons aussi démontrer que nous pouvons aider, participer et montrer qu’une action solidaire, spontanée et volontaire peur réaliser de belles choses (…) ».

 

*L’association La Roseraie Services est spécialisée depuis vingt-deux ans à Perpignan dans le secteur d’activité de l’action sociale sans hébergement (son effectif est d’une trentaine de salariés).