Communiqué de presse.

« Santé, biodiversité, rémunération des producteurs, lutte contre le gaspillage, partage, bien manger… l’influence de l’alimentation sur notre vie n’est plus à démontrer. C’est pourquoi nous relocaliserons notre alimentation en produisant mieux et en achetant de la « qualité ».

Nos engagements :
-Des cantines 100% bio et local d’ici 2026, sans augmentation de prix et pour tous les enfants.

– Zéro plastique dans toute la restauration municipale.
-Grand plan de lutte contre le gaspillage alimentaire.
-Aide à l’installation de producteurs, éleveurs, transformateurs pour développer la filière locale.
-Droit à l’alimentation pour toutes et tous : épiceries sociales, banques alimentaires, paniers solidaires.
-Création de jardins partagés dans chaque quartier et équipement public.
-Soutien aux associations de consommateurs, coopératives et (Slow)FoodLab.

L’alimentation, c’est aussi :
des projets locaux d’agriculture urbaine à vocation expérimentale
-l’arrêt de la bitumisation pour protéger les espaces agricoles et naturels
-la création d’un festival culinaire méditerranéen
-des ruchers écoles dans chaque quartier ».

 

*Agnès Langevine est soutenue par : EE-LV, En Commun’66, Génération Ecologie, Place Publique, PRG, PS.