La photo de « famille » est sans équivoque, il faut se rendre à l’évidence : hier matin, au Centre-du-Monde, à deux pas de la Maison de la Région, où Carole DELGA, présidente socialiste de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, présentait ses vœux à une partie de la population des P-O, dans l’assistance les élus et décideurs de droite étaient beaucoup, beaucoup plus nombreux que celles et ceux de gauche.

Deux explications à cela.

D’une part : Carole DELGA, en « pays catalan » en tout cas, au sein de la fédération départementale du PS n’est toujours pas en odeur de sainteté. Loin s’en faut ! Souvenez-vous, en février 2015, lorsqu’il a fallu investir à gauche, au PS plus précisément, la future tête de liste pour les élections régionales, Carole DELGA sous le soleil du Roussillon n’avait obtenu sur son nom que 384 voix contre 417 bulletins nuls & blancs (sans compter le fort taux d’abstention) ! Quatre ans plus tard, plus loin, cela n’a pas changé… La preuve en a été donnée hier matin, s’il le fallait.

Deuxième explication : si bon nombre de maires de droite, la plupart d’ailleurs venant des trente-six communes de la métropole Perpignan-Méditerranée (PMM), étaient bien présents à cette cérémonie des vœux de Carole DELGA, c’est qu’hier matin se tenait à l’hôtel d’Agglo un Bureau des maires, sous la présidence du maire de Perpignan himself, Jean-Marc PUJOL… Comme aurait pu le dire Emmanuel MACRON : « Ils n’ont eu qu’à traverser la rue pour… trouver Carole DELGA » !

C’est aussi simple que cela.