Communiqué de presse.

 

« Nous venons d’apprendre que la présidente du Tribunal de Grande instance (TGI) de Marseille vient de répondre par lettre datée de ce 18 septembre 2019 à l’élue de la nation, qui brigue pour se faire élire les voix des électeurs de la circonscription de la vallée de la Têt, que plus rien ne s’oppose à la réouverture de la lige SNCF Perpignan-Villefranche de Conflent-Vernet les Bains.

Si nous nous réjouissons de la prochaine réouverture de la ligne non polluante de transport en commun,, il ne peut être oublié que le 4 de ce mois de septembre je demandais, via le média Ouillade.eu, que les élus de notre département concernés par ce moyen de transport réagissent politiquement pour obtenir la réouverture de cette ligne SNCF.

N’oublions pas la demande formulée par un député communiste des Hauts-de-France qui, de sa haute circonscription, demandait au ministre des Transports la réouverture de la ligne SCNF de notre département. Comme quoi, parfois, il est important de sortir de leur immobilisme certains de nos élus locaux…

Unis et très mobilisés par la remise en fonctionnement de cette ligne SNCF nous restons attentifs et vigilants en total accord avec « Train en Têt » pour la grande marche des « PLOUCs » (Personne Locale Obligée d’Utiliser les Cars) le 28 septembre 2019. A moins qu’avant cette date les trains irriguent à nouveau la vallée de Têt… ».

 

Lucien BAILLETTE 

 

Reponse _ Laurence Gayte – fermeture ligne ferroviaire Perpignan-Villefranche