Suite à l’intervention de Jean Rigual, président du Groupe UMP au Conseil général, Véronique Vial-Auriol (UMP), conseillère générale, communique :

________________________________________________________________________________

 

S’adressant à Hermeline Malherbe, présidente socialiste du Conseil général, Véronique Vial-Auriol rappelle : « une fois de plus, vous êtes contente, tout va bien, mais ouvrez donc les yeux, la situation n’est pas celle que vous présentez, dans votre Débat d’Orientations Budgétaires (DOB).

J’ai relevé quelques unes de vos phrases qui méritent d’être commentées à la lumière des faits.

Vous dites, en évoquant votre action à la tête du Conseil général :

« Nous nous sommes investis dans l’emploi et nous continuerons sur cette lancée »

Vous parlez d’un succès et quelle réussite !

Moi, j’ai le chiffre du chômage dans les P-O : avec 15 %, nous sommes classés dans le peloton de tête des départements les plus mauvais de France.

« Nous sommes parmi les départements le moins endettés de France »

Evidemment, vous investissez peu et mal.

C’est ce que j’appelle un détournement d’informations, nous sommes le Département le plus pauvre de France, pourquoi essayez-vous de cacher la misère de ce département au fort potentiel ?

Il y a malheureusement une corrélation très nette entre la faiblesse du niveau de nos dettes, et donc de nos investissements qui, faute de soutiens financiers dignes de ce nom de la part du Conseil général, maintient notre Département dans la spirale infernale du manque de dynamisme économique et donc du manque d’emplois.

« Les investissements rempliront les carnets de commande des entreprises de ce département »

Si vous aviez priorisé les routes de la côte vermeille entre autres, nous n’en serions pas là maintenant, avec des territoires qui se meurent, guettés par la désertification et les délocalisations. Les établissements de santé en font les frais !

Vous avez préféré prioriser des projets uniquement à des fins électoralistes.

Ce n’est certainement pas sur la base de renseignements faussés et de propos malhonnêtes que l’on construit un DOB ».