(Communiqué)

 

« Vers une externalisation des crèches de la Ville de Perpignan ?
Stop à la privatisation des crèches municipales de Perpignan

 

Une menace d’externalisation plane sur les crèches municipales de Perpignan.

L’externalisation est une privatisation de la gestion des structures dans des locaux municipaux. Alors que Monsieur le maire semblait s’être engagé contre la privatisation des crèches municipales, les structures ont été officiellement informées du processus déjà lancé concernant la crèche du Moulin-à-Vent.

A ce jour, des discours contradictoires ont été avancés, créant un climat d’incertitudes et de tensions pour les parents et les équipes (fonctionnaires très impliqués dans leur travail et leur relation avec les enfants et leurs environnement familial). Suivant la décision qui sera prise, le bien-être des enfants et la qualité d’accueil proposée jusqu’à maintenant aux enfants et familles risquent d’être impactés, et le professionnalisme de chacun d’être mis à mal.

A l’heure de la réflexion sur « les 1 000 premiers jours de l’enfant »– rapport commandé par le gouvernement concernant les 1 000 premiers jours de vie de l’enfant, rendu public en ce mois de septembre 2020 – qui préconise, sur le plan national, de mettre « l’enfant au centre des décisions politiques », qu’en est-il de l’avenir de l’accueil, de la bienveillance, dans les crèches municipales de Perpignan ?

L’enjeu économique doit-il prédominer sur la qualité d’accueil du jeune enfant et de sa famille ? La petite enfance tout comme l’éducation des jeunes enfants est le cœur de l’action publique. Si ce rôle n’est pas assumé, quel modèle de société va-t-on construire pour demain ? ».

Le collectif « Stop à la privatisation des crèches municipales de Perpignan »