Jacques CRESTA (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, conseiller régional, était présent hier après-midi (jeudi 24 mars 2016) au sein de l’IUT sur le site de l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD), pour assister à la signature du Pôle Bio Contrôle.

La création de ce pôle marque la volonté des acteurs de notre département de se regrouper pour œuvrer en faveur de la recherche, du développement et de l’évaluation qui cherche à remplacer des produits à risques pour la santé et l’environnement par des produits naturels tout en assurant une production durable.
Cette prise d’initiative du président de l’UPVD, Fabrice LORENTE, a regroupé autour de l’université de Perpignan, au sein de ce pôle, la Chambre d’Agriculture du Roussillon avec la station vitivinicole de Tresserre, la société Akinao, le CIVAM Bio’66 avec sa station Biophyto expérimentale, les lycées agricoles de Théza et Rivesaltes, l’INRA et le Sica Centrex qui est une station expérimentale régionale consacrée à l’arboriculture et au maraîchage.
Ce Pôle et les axes de recherches et d’innovation sont primordiaux pour notre département et l’avenir de nos filières agricoles qui chaque année doivent faire face à de nombreux organismes nuisibles, comme la sharka, la flavescence dorée, la mouche de l’olivier, qui réduisent la production et mettent en péril l’économie des exploitations.
Photo : Michel GUALLAR, président de la Chambre d’Agriculture du Roussillon, Fabrice LORENTE, président de l’Université de Perpignan (UPVD) et Jacques CRESTA, député des P-O, conseiller régional Languedoc-Roussillon & Midi-Pyrénées.