« Un  TGV  nommé… chômage »

 

Sous ce titre, le parti Convergence Démocratique de Catalogne (CdC), nous prie d’insérer !

« M. Bourquin, Mme Malherbe et MM et Mme les députés socialistes, voilà donc le « négatif confirmé » que l’on redoutait. Nous les P-O sommes malheureusement les premiers… en chômage, 15,5% de la population et pas seulement les premiers de votre « Sud de        France/Septimanie » mais de toute la France. En fait, votre slogan devrait être : « Sud du Chômage » !

Le plus grave c’est qu’il n’y a pas une seule réaction de votre part pour commenter ni expliquer cette fâcheuse réalité. C’est comme une fatalité qui s’abat sur nous, mois après mois, année après année et quinquennat après quinquennat, sans qu’aucun de vous s’en préoccupe.

Pourtant, chacun de vous dans vos campagnes électorales respectives, vous vous êtes engagés à améliorer la situation de vos administrés : en finir avec le chômage, augmenter le pouvoir d’achat, diminuer les impôts, réaliser une nouvelle décentralisation, ratifier la Charte pour les        Langues Régionales… et tout plein de bonnes choses… La déception des gens est à la hauteur de vos mensonges et à la taille de leurs souffrances !

Quant à nous CDC, nous pensons qu’il y a une autre manière de faire et une autre manière d’être : celle où les responsables politiques disent la vérité, celle où l’on respecte les gens en les associant et en les faisant partager les difficultés et les propositions de solutions. Une politique qui donne dignité et responsabilité à tous !

Le relèvement ne peut venir que d’un diagnostic précis de nos atouts et de nos faiblesses. Ensuite, est impérative l’union de tous pour remettre notre territoire sur les rails, union sans sectarisme dans le travail en commun de tous.

Voici notre vision des choses, travaillons pour notre Pays Catalan et pour nos enfants. Comme pour le TGV, pour le chômage vous nous avez abandonnés aussi.

C’est pour cela que CDC, parti de proximité propose de grouper les compétences de la Région et celles du département en une Collectivité Territoriale Unique pour relever le défi, et pour enfin développer notre territoire ».