Christian Bourquin (PS), sénateur des P-O, Jacques Cresta (PS), député des P-O, et Christiane Taubira, ministre de la Justice.

Jacques Cresta (PS), député des P-O et vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, se félicite « que le permis de construire du nouveau sas de sécurité du Tribunal de Grande Instance de Perpignan soit prochainement signé par René Bidal, Préfet des Pyrénées-Orientales ».

Cette autorisation fait suite à une intervention de Jacques Cresta en direction de la Garde des Sceaux afin « de l’alerter sur les difficultés rencontrées par les forces de l’ordre lors du transfèrement des prévenus. En effet, après avoir reçu l’ensemble des syndicats de police dès son élection, ces dernières avaient fait part de leurs inquiétudes sur la mise en danger des gardiens de la paix et des prévenus lors de l’entrée et la sortie du tribunal ».

La ministre ayant entendu cet appel, a rapidement débloqué un budget d’un million d’euro afin de réaliser un nouveau sas de sécurité répondant aux attentes des personnels.

Jacques Cresta regrette que certains blocages administratifs aient ralenti sa mise en oeuvre et souhaite que rapidement les travaux puissent débuter dans l’intérêt et la sécurité des agents de police et des prévenus.

Concernant le Tribunal, le parlementaire « reste vigilant et attentif au projet d’agrandissement du TGI in situ en centre-ville dans l’intérêt des Perpignanais et des commerçants ».

Cette nouvelle décision, à mettre au crédit des parlementaires de la majorité socialiste, vient s’ajouter à la création de la Zone de Sécurité Prioritaire et l’augmentation des effectifs dans la police nationale.

Retrouver l’actualité du député http://www.jacquescresta.fr