« Un Etat fort n’est pas l’ennemi des libertés individuelles, il est l’ennemi des terroristes », par Claudine FUENTES, conseillère communautaire et municipale FN.

« Les associations anti racistes et les partis de gauche ont une nouvelle fois manifesté  à Perpignan pour dénoncer « l’état d’urgence, les lois sécuritaires, l’état policier et l’édification de murs aux frontières », clamant  qu’ils ne voulaient pas de cette société là.


Il faut se rendre à l’évidence, le faible nombre de participants à cette manifestation est  révélateur du fait que les citoyens, eux,  ne veulent pas  d’une société où les terroristes se déplacent comme des poissons dans l’eau au sein d’une Europe passoire, les citoyens  ne veulent pas d’une société où des barbares sanguinaires, qui au moment où ils perpétraient  leur crimes,  auraient du se trouver derrière les barreaux, les citoyens  ne veulent pas d’une société où des mosquées, clairement identifiées comme salafistes,  ne sont pas fermées.


Au moment où la France a été touchée dans son cœur et dans sa chair, l’urgence est à la sécurisation maximale du territoire.


Les propositions du  Front National induisent une rupture claire avec les politiques laxistes qui ont été menées jusqu’à présent, elles sont essentielles et légitimes pour assurer la sécurité de tous les citoyens en insistant  particulièrement sur :


– le rétablissement  permanent des contrôles à nos frontières nationales, – le réarmement humain, matériel et financier de nos forces de police et de gendarmerie, de la  douane, de l’armée et des services de renseignement. – la fermeture immédiate des mosquées radicales identifiées par le ministère de l’Intérieur.


Le Front National est pour un Etat fort garant de la liberté et de l’égalité de chacun ! ».