« J’ai participé aujourd’hui, vendredi 26 septembre 2014 à 14h, à un rassemblement sur l’esplanade de la grande mosquée de Perpignan , suite à la disparition, dans les conditions horribles que nous connaissons, de notre compatriote Hervé Gourdel.

De très nombreux Perpignanais, de confession Musulmane notamment, ont tenu à être présents, ainsi que des représentants de l’état, de la nation et des communautés religieuses.

Face à une pancarte « Non, pas en notre nom ! » Nos compatriotes Musulmans de Perpignan ont tenu à évacuer toute confusion entre la barbarie des assassins d’Hervé Gourdel et la religion Musulmane, en affirmant clairement et sans ambiguïté leur solidarité avec la famille et les proches de la victime et en dénonçant solennellement les actes ignobles des assassins d’Hervé Gourdel.

Il ne s’agissait pas non plus pour eux de se justifier, parce qu’ils sont citoyens Français et un citoyen est responsable par ses actes et non pas par ses origines ou sa confession.

Je crois qu’il n’est pas difficile pour un esprit sain de comprendre que personne ne peut cautionner cette folie meurtrière dont a été victime Hervé Gourdel.

En ce qui me concerne, je ne pouvais ne pas être présent à ce rassemblement, moi qui ai connu ce genre de moments profondément tristes lorsque j’ai perdu mon propre frère en Algérie, il y’a quatorze ans, assassiné dans un faux barrage, tenu par le groupe de la haine, de l’obscurantisme et du crime.

Comme Hervé Gourdel, mon frère était un innocent qui n’avait fait de mal à personne et son seul tort ou son manque de chance était de se trouver ce jour-là face à ces criminels.

Je pense qu’au-delà de nos origines et de nos confessions, la citoyenneté a la vertu de nous guider sur le chemin de la communauté nationale, et en effet lorsqu’un Français est touché, il est naturel que tous les Français se sentent également touchés. C’était bien cela que signifiait ce rassemblement d’aujourd’hui à la grande mosquée de Perpignan.

Ma pensée pleine d’affection et de solidarité va naturellement à cette famille qui a déjà honoré la mémoire de son disparu par son attitude si digne, comme le traduit son communiqué de presse AFP «Nous ne tolérerons pas les paroles haineuses, provocatrices et politiques, qu’elles viennent de n’importe quel bord. Nous ne souhaitons pas de prise de parole d’élus…»

La volonté de la famille Gourdel a été respectée lors de ce rassemblement.

Que Hervé Gourdel repose en paix ».