Dans un communiqué que nous venons de publier dans ces mêmes colonnes, le mouvement départemental des Jeunes communistes des P-O demande la gratuité des transports en commun… en interpellant le maire de Perpignan, Louis Aliot.

Un élu de la ville leur répond illico – à ne pas confondre avec Indigo : « Le problème, c’est que ce sont les agglomérations qui sont les opérateurs des Mobilités. En revanche, les Communistes qui soutiennent Carole Delga la présidente de la Région Occitanie, et qui votent pour son budget, se gardent bien de lui souffler cette idée pour le reste du territoire sur lequel la Région a la compétence Transports avec LiO… Enfin, pour ce qui est plus particulièrement de l’agglomération perpignanaise, les Jeunes communistes ne frappent pas à la bonne porte ! Ils devraient saisir plutôt le maire communiste de Cabestany, Jean Vila, lequel a plus d’écoute et d’influence que le maire de Perpignan au sein de la gouvernance de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole… ».