Communiqué du collectif « Sauvons le Théâtre municipal de Perpignan ».

« La pétition exigeant du maire de Perpignan de renoncer à son projet d’utiliser le Théâtre municipal Jordi Pere Cerdà comme amphithéâtre pour accueillir 800 étudiants supplémentaires en 2020 a recueilli près de 8 500 signatures. Elle a été remise au maire de Perpignan qui a reçu les porte-paroles du collectif le 9 janvier dernier.

Le maire tient à son projet d’utilisation « partagée » du théâtre, mais rien n’est encore arrêté, en attente d’une étude de faisabilité technique et financière, en cours, qui devrait nous être communiquée avant la fin mars.

Quelle que soit la conclusion de cette étude, il doit renoncer à son projet, parce que :
– Le changement d’affectation obligerait à se conformer à une mise aux normes entrainant des travaux qui altèreraient le lieu.
– L’utilisation par l’université, du lundi au vendredi, ne permettrait plus d’accueillir des troupes en résidences, ni du public scolaire et les spectacles nécessitant des répétitions et l’installation de décors ne seraient plus possible. Ce serait la mort de ce lieu comme théâtre.
– Le théâtre est aujourd’hui sous utilisé par faute d’une véritable volonté politique de le faire vivre, alors que de nombreux acteurs culturels n’y ont pas accès ; il faut engager une réelle réflexion avec ces derniers pour une utilisation optimale du lieu.

Le collectif a également demandé à Monsieur le maire de solliciter la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) pour la protection du théâtre au titre des Monuments historiques, la restauration de la salle pour qu’elle retrouve son faste, et de réaliser un inventaire des décors de scène conservés.

Le collectif a aussi pour ambition de faire renaître le carnaval de Perpignan en 2019. En prologue, un débat sur la culture à Perpignan, suivi de festivités, aura lieu le 17 février prochain ».