La fédération départementale du parti Les Républicains des P-O (LR’66) nous communique avec prière d’insérer, suite à l’article signé de Clotilde RIPOULL paru ce matin dans les colonnes du journal L’Indépendant…

 

« Avec Madame RIPOULL, on pourrait jouer FEYDEAU tous les jours !

Entrée en politique depuis plus d’une décennie, jamais élue dans une majorité, elle ressasse ses rancoeurs en étant présidente d’une association d’élus d’opposition alors qu’elle n’est plus élue.
A la tête d’une association appelée « Perpignan Equilibre », nous nous interrogeons sur son déséquilibre permanent.
Elle s’est opposée entre autres au théâtre de l’Archipel et au 4ème pont invectivant et filmant Jean-Paul ALDUY et son équipe pendant les séances du Conseil Municipal.
Elle s’oppose aujourd’hui à la rénovation du théâtre municipal qui permettra aussi le retour de la faculté de droit en centre-ville et la continuation de son affectation culturelle dans des conditions de confort et de sécurité parfaites, ce qui n’est pas de cas aujourd’hui.
Sur le plan politique, son grand écart permanent nous permet de lui conseiller de rebaptiser son association « Perpignan la déséquilibrée ».
D’abord, candidate à la mairie de Perpignan contre Jean-Paul ALDUY dans une liste socialo communiste, éphémère centriste au MoDEM, candidate malheureuse à l’investiture de La République En Marche, elle coche toutes les cases de l’arrivisme en politique… sans jamais arriver tant son déséquilibre est permanent.
Chiche, Madame RIPOULL, pour l’ouverture du théâtre municipal en octobre 2019, préparez une pièce de FEYDEAU, nous vous recommandons « le Dindon ».