(Communiqué)

 

Vincent Malherbe, délégué départemental du mouvement « Territoires de Progrès » (TdP) communique :

 

-« La mairie de Perpignan interdit aux jeunes de parler d’Europe…
Les Jeunes Européens Toulouse et la Joint-venture Europe Federalista de Catalunya ont souhaité
organiser a Perpignan, du 20 au 23 mai, des activités en lien avec l’identité catalane et l’Europe.
La préfecture de notre département avait donné son accord, sous réserve du respect des gestes barrières.
La Ville de Perpignan a refusé le droit de manifester à ces deux organisations, prétextant avoir été
prévenue trop tard.
Il est pourtant clairement précisé dans le Traité de Lisbonne que l’Union vise “à encourager la
participation des jeunes à la vie démocratique de l’Europe” (article 165 dudit Traité sur le fonctionnement de
l’UE – TFUE).
Devons-nous rappeler à l’ancien député européen toutes les mesures bénéfiques de l’Europe en faveur de
la jeunesse ?
La liste est trop longue pour l’aborder dans ce communiqué, nous citerons simplement l’insertion
professionnelle, la protection de l’enfance et de l’adolescent. Nous rappellerons aussi que l’Europe permet
le rapprochement des cultures et des modes de vie. Le programme Erasmus a permis, depuis de
nombreuses années, un brassage culturel et intellectuel des étudiants.
Vouloir interdire à ces deux mouvements de faire acte de pédagogie et de militantisme est tout
simplement un non respect des Droits de l’Homme.
TdP 66 connait votre vision de l’Europe Monsieur le maire de Perpignan, ce n’est pas la nôtre. Mais nous
ne vous interdirons jamais d’exprimer votre opinion.
Aujourd’hui, vous interdisez une manifestation pédagogique en faveur des jeunes européens, demain
quelles manifestations interdirez-vous ? Une sur la contraception, sur l’avortement sur l’euthanasie ?
Les sociaux-démocrates que nous sommes ont toujours voulu plus de progrès social et humain, principe
que vous dénigrez sans cesse.
Alors même que s’ouvre la plus grande consultation citoyenne de l’histoire moderne, la Conférence sur le
futur de l’Europe, que le Plan de Relance européen s’adresse directement aux générations futures, tourner
le dos à notre jeunesse, tourner le dos à l’Europe, c’est tourner le dos à notre avenir ».
TdP 66
Vincent Malherbe
délégue départemental