Ancien sénateur-maire de Perpignan, entre autres mandats électifs recensés dans sa brillante carrière locale, le centriste Jean-Paul ALDUY semble s’être installé au Grand-Café de La Poste, derrière le Castillet,  où il reçoit régulièrement… en tant « qu’entremetteur » catalan pour le mouvement politique « En Marche! » de l’ancien ministre de l’Economie, Emmanuel MACRON, candidat à l’élection présidentielle de 2017 ?

En tout cas, dans la semaine, après avoir reçu le jeune ancien Secrétaire Général du parti indépendantiste nord-catalan, Unitat CatalanaBrice LAFONTAINE, adjoint au maire de Perpignan en charge du Transfrontalier, conseiller communautaire – Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) – et sapeur-pompier professionnel, ainsi que dans la foulée Fabrice VILLARD (UDI), son ancien directeur de cabinet, Jean-Paul ALDUY se serait entretenu avec Clotilde RIPOULL, candidate malheureuse aux élections municipales de 2014, à Perpignan, et toujours aussi fervente opposante plus que jamais déterminée à en découvre avec Jean-Marc PUJOL (LR/ Les Républicains), maire de Perpignan, président de la Communauté Urbaine PMM.

En tout cas, alors que les deux premiers cités quittaient les lieux, la troisième débarquait… Pure coïncidence, pur hasard ? Nous ne le croyons pas.