Elu de la Ville de Perpignan, vice-président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) en charge entre autre du Développement Durable & des Energies renouvelables, Dominique SCHEMLA a lancé officiellement, hier, sa candidature aux prochaines élections sénatoriales dans les P-O, programmées pour le dimanche 24 septembre 2017.

Deux fauteuils sont à pourvoir, actuellement occupés par François CALVET (LR/ Les Républicains) et Hermeline MALHERBE (PS), tous deux candidats à leur propre succession et déjà en campagne depuis de longs mois. François CALVET, ancien député, est maire de Le Soler, 1er vice-président de PMM ; Hermeline MALHERBE, présidente du Conseil Départemental.

Dominique SCHEMLA, investi par le MoDEM de François Bayrou et soutenu par l’Union Centriste du Sénat, rejoint la longue liste des candidats qui se sont déjà déclarés pour cette échéance électorale : Joëlle ANGLADE (élue de la Ville de Perpignan et conseillère départementale) et Yves PORTEIX (maire de Sorède) pour la Majorité présidentielle (LREM/ La République En Marche!) ; Jean-Louis CHAMBON (maire de Canohès et conseiller départemental) sous l’étiquette Divers Gauche ; l’ex députée européenne Marie-Thérèse SANCHEZ-SCHMID (élue de la Ville de Perpignan), qui s’est mise en congés de son parti (LR) ; Jean SOL (élu de la commune de Bompas et conseiller départemental), investi par Les Républicains (LR), Robert OLIVES (pour le FN-RBM)…

Jamais il n’y aura eu autant de candidats pour des sénatoriales sous le soleil du Roussillon !

Dominique SCHEMLA compte bien sur sa connaissance du territoire, son investissement auprès des élus locaux (qui constituent le gros des troupes) dans le cadre notamment de ses fonctions au sein du SYDETOM’66, pour créer « LA » surprise !