Le jeune avocat perpignais Romain Grau (Parti radical), conseiller municipal délégué de la Ville de Perpignan, conseiller communautaire en responsabilité au sein de la toute-nouvelle Agence de Développement Economique (ADE) de PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), a déjeuné, hier à midi, au restaurant Café Vienne, place Arago, à Perpignan, en compagnie de Jean Bigorre, ancien candidat socialiste à des élections cantonales dans les P-O…

Il y a plusieurs semaines déjà, nous avions évoqué la présence de Jean Bigorre dans le staff de Romain Grau dans la perspective des élections municipales de mars 2014 sur Perpignan. L’alliance politico-électorale semble se préciser… à moins que les deux hommes aient décider de (re)lancer un think-tank local, version roussillonnaise du Terra Nova créé par feu Olivier Ferrand, dont Jean Bigorre continue de vouloir s’inspirer, notamment à travers la création de l’association des « amis d’Olivier », en quête d’un lieu de mémoire et de recueillement – vraisemblablement sur les hauteurs de Port-Vendres, à Cosprons… – pour y installer une ouvre d’art afin de perpétuer la mémoire du jeune député PS de la 8ème circonscription des Bouches-du-Rhône, décédé à peine dix jours après son élection, le 30 juin 2012.

« L’Olivier », c’est encore l’appellation qu’un autre proche de Jean Bigorre pourrait utiliser, en guise de porte-drapeau du club de réflexion dont il devrait prochainement annoncer la création pour se lancer dans la bataille des municipales… sur Perpignan.

Bizarre-bizarre, non ?