Communiqué de Presse de la Liste « Perpignan Ensemble »

Robert Ascensi, commandant de Police honoraire, colistier de Louis Aliot

Sous ce titre, Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O et tête de liste Perpignan,Hier soir lors de la séance du conseil municipal, monsieur PARRAT maire-adjoint chargé de la sécurité, a annoncé la création au sein de la police municipale d’une unité d’intervention rapide de 11 agents.

Pour créer cette unité ont été utilisées les bonnes vieilles méthodes pratiquées par la Police Nationale, à savoir : créer des unités nouvelles sans apport d’effectifs supplémentaires, c’est-à-dire en se servant sur la « bête ».

On déshabille Paul pour habiller Jacques !

En outre, il a annoncé son intention de solliciter du DDSP des Pyrénées-Orientales, qu’un ou deux gardiens de la Paix de la circonscription de sécurité publique de Perpignan puissent patrouiller avec cette unité, la loi ne conférant pas aux policiers municipaux le droit d’effectuer des contrôles d’identité préventifs, sauf en flagrance.

Cette demande ne pourra être satisfaite car il est inconcevable et non souhaitable pour la bonne marche des services de placer de fait, sous l’autorité du maire, des policiers nationaux. Ceci est contraire aux textes régissant l’emploi des services actifs de la Police Nationale.

Dès sa transmission, cette demande verra se créer un front syndical au sein de la Police Nationale pour s’opposer avec vigueur à cette demande.

En revanche, pour plus d’efficacité opérationnelle, c’est une unité de nuit permettant d’assurer une meilleure couverture du terrain en liaison avec les effectifs du commissariat de Perpignan, qu’il faudrait créer par le biais du recrutement d’une vingtaine de policiers municipaux supplémentaires.

Telle est l’une de nos propositions pour améliorer la sécurité de nos concitoyens à Perpignan ».