Ce matin, à la brasserie Le Vauban, à Perpignan, avait lieu une conférence de presse pour la venue, ce 21 novembre, de l’ancien ministre de la Défense, Hervé Morin, président du Nouveau Centre.

Ce rendez-vous médiatique avait été organisé par Nathalie Beaufils, adjointe au maire de Perpignan et présidente de l’UDI’66, Annabelle Brunet, conseillère régionale des P-O et présidente du Nouveau Centre’66, et Chantal Gombert, chef d’entreprise et vice-présidente de l’UDI’66.

Problème : aucun autre dirigeant de l’UDI’66 n’avait été informé officiellement de la tenue de cette conférence de presse : ni le Délégué départemental de l’UDU’66, un certain Romain Grau (conseiller municipal délégué de la Ville de Perpignan et conseiller communautaire PMCA) ; ni le vice-président de l’UDI’66, un certain Fabrice Rallo (ex directeur de Cabinet du président de l’Agglo de Perpignan, PMCA) ; ni le trésorier de l’UDI’66, un certain Lionel Nadal (adjoint au maire de Port-Vendres), ni… ni le président de l’Agglo PMCA, 1er adjoint de Perpignan, un certain Jean-Paul Alduy

Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre… En tout cas, cela fait réellement désordre : « Ni SMS ni coups de fil, les Trois Grâces qui visent la 1ère place d’adjointe auprès de Jean-Marc Pujol (NDLR. Maire UMP de Perpignan) dans sa future équipe municipale, se sont bien gardées de nous prévenir… Nous l’avons appris par le bouche-à-oreille, mais comme nous n’étions pas invités, nous sommes des gens polis, nous n’y sommes pas allés… », fulmine un cadre du mouvement.

Cela promet du sport au Bureau que l’UDI’66 doit tenir… ce soir. Mais chut, on ne vous a rien dit, des fois que les vice-présidents, le trésorier, le délégué départemental and C° n’auraient pas été conviés à y assister !