Revendications de la CAPEB

Sous ce titre, Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O et vice-président de la Région, communique :

« Je comprends et entends les revendications de la CAPEB qui ne font que retranscrire l’état d’esprit de nombreux artisans et commerçants qui se battent quotidiennement pour défendre leurs entreprises et les emplois de leurs salariés. Je regrette cependant que ces actions se soient déroulées à mon domicile privé.

Le gouvernement et tout particulièrement la ministre de l’Artisanat, Sylvia Pinel, sont conscients des difficultés qui touchent le secteur du bâtiment. Raisons pour laquelle, dès sa prise de fonction, elle a souhaité entamer un dialogue avec les représentants de cette profession.

Pour ma part, dès mon élection, j’ai rencontré l’ensemble des représentants du monde économique afin de faire remonter leurs propositions et informer la ministre de la situation de notre département des Pyrénées-Orientales qui doit faire face à une concurrence déloyale, accrue par son positionnement géographique.

Mon dialogue avec le monde économique est permanent, car ma conviction est que seule une action conjuguée et conjointe avec toutes les forces de l’économie de notre département permettra de gagner à terme la bataille de l’emploi et assurera la relance économique de notre territoire.

Raison pour laquelle bien avant ce « mouvement d’humeur » j’avais pris contact avec les représentants de la CAPEB que je rencontrerai dès ce lundi et que j’avais adressé, le jeudi 4 septembre, un courrier à la ministre l’informant, que malgré les avancées du gouvernement, il était nécessaire d’aller plus loin dans l’intérêt de ces hommes et de ces femmes qui font la richesse de nos territoires ».

Retrouvez l’actualité du député http://www.jacquescresta.fr