Selon Olivier Amiel, responsable départemental du MRC’66, « le débat, qui a eu lieu jeudi soir à l’hôtel Mercure-Centre, sur le thème de la Sécurité, entre Robert Folcher, conseiller municipal d’Opposition de la Ville de Perpignan, membre du MRC’66, et Louis Aliot n°2 du FN, conseiller régional du Languedoc-Roussillon, organisé par l’Association Le Malentendu, et animé par Nicolas Caudeville, a permis de rappeler que le parti d’extrême-droite tentait de s’approprier des principes républicains, sans jamais en respecter les véritables valeurs. Robert Folcher a ainsi pu réaffirmer les grandes lignes du discours du MRC et de Jean-Pierre Chevènement sur le sujet : le FN n’est pas un parti républicain, il confond notamment Laïcité et Islamophobie, Citoyenneté et Ethnicité. Sa brillante analyse de l’importance de la dualité « Prévention-Répression » dans le secteur de la sécurité, était également opposée au « tout répressif » voulu par l’extrême-droite ».