« Ma réponse au colistier audois de M. Aliot »

Fouzi Bouhadi (UMP), conseiller municipal de Perpignan.

Sous ce titre, Fouzi Bouhadi (UMP), conseiller municipal de Perpignan, nous prie d’insérer :

« Quand le FN local charge deux proches de M. Aliot pour me répondre, cela prouve qu’en effet ma réaction a été inutile. Evidemment, je préfère répondre par l’ironie à celui qui semble ignorer le sens des mots.

Contrairement à  Mme Fesenbeck qui a été correcte dans sa réaction, le colistier audois de M. Aliot se comporte comme un bringuebalé qui oscille entre la brutalité et l’insolence. M. Aliot qui peine à dédiaboliser son parti appréciera.

Je ne suis guère choqué par son attitude de personne désespérée, frustrée et aveuglée par une certaine idée biaisée du passé.

Il est, en effet, mal placé pour donner des leçons sur le respect, lui qui a été condamné à de la prison pour des actes que je peux qualifier de barbares et anti-républicains.

Concernant M. Bolo, je ne le connais pas et je ne me permets pas de le juger.

Tout ce que j’ai dit est qu’il est comme M. Aliot et certains de ses colistiers, qui ne connaissent Perpignan que pendant les échéances électorales.

Je crois que c’est un constat qui mérite d’être signalé parce que les Perpignanais ont le droit de savoir qui composent les futures listes municipales ?

Quant à mes racines, pourquoi les incriminer ? Ce sont également ses racines à lui (algériennes) et sont, partiellement, les racines aussi de M. Aliot, qui en a encore d’autres…

Nos différences ne résident donc pas dans nos racines mais dans notre conception de la république ; la mienne est celle d’un républicain et la leur est celle de l’extrême droite .

Celui qui veut être un bon Français doit surveiller sa conduite, respecter les lois de la république et s’occuper de ses enfants en leur offrant une éducation républicaine, sinon c’est du blabla inutile, démagogique et trompeur. Ce sont hélas ces mêmes ingrédients qui constituent l’essentiel de idéologie du FN.

Une idéologie qui n’offre aucune perspective, qui repose sur de fausses réponses à de vraies questions. Autrement dit, oui leurs critiques sont parfois objectives sauf que ce qu’ils proposent est pire que ce qui est actuellement en oeuvre.

C’est un peu comme un chirurgien incompétent et maladroit, qui au lieu de retirer le grain de sable qui gêne la vue du patient, il perce sa rétine et le rend aveugle ».