Communiqué de presse.

 

 

« Relance par le RCP 66 de l’ « Observatoire citoyen contre le recul des Services Publics et les dégradations des conditions de vie dans les Pyrénées-Orientales »

 

 

A la suite de la tenue dans les Pyrénées-Orientales au mois de novembre 2019 des Assises départementales des Services Publics qu’il a organisées, le RCP 66 (Rassemblement Citoyen et Politique des Pyrénées-Orientales) a décidé de relancer l’« Observatoire citoyen contre le recul des Services publics et les dégradations des conditions de vie dans les Pyrénées-Orientales ».

Les Services publics et les Biens communs représentent le principal atout des territoires du département, qu’ils soient urbains, périurbains ou ruraux. C’est d’eux dont dépendent en grande partie l’attractivité et les conditions de vie quotidienne.

Une carte établissant un premier bilan dans de nombreux domaines (école, santé, eau, transports, culture, postes etc.) sera réalisée. Elle servira de base à des interventions publiques. Car le RCP’66 ne se contentera pas de constater la dégradation des Services Publics. Il fera aussi des propositions concrètes pour contribuer, selon les situations, à leur renforcement ou à leur reconquête.

Il n’y a pas de fatalité à la dégradation des conditions de vie dans les territoires des Pyrénées-Orientales, en dépit des politiques de casse à l’échelon national, aggravées par les mauvais choix effectués par les responsables locaux. Les Pyrénées-Orientales doivent rester ou redevenir des territoires où il fait bon vivre. C’est l’objectif que s’assigne le RCP’66 ».

 

Carole GOHIER et Francis CARMONA, porte-parole du RCP’66, aux côtés de Francis DASPE