« Je ne me laisse pas impressionner par les diffamations et les exclusions d’un parti politique (le Parti Communiste) dont l’idéologie a tué plusieurs dizaines de millions de personnes à travers le monde. Je défilerai pour la Liberté, dans ma ville Perpignan, où le Front National et le Rassemblement Bleu Marine ont réalisé 45% des suffrages exprimés lors des dernières élections municipales. Notre délégation sera nombreuse ».

C’est en ces termes que Louis Aliot, vice-président du Front National (FN), député européen, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, a confirmé sa présence, demain dimanche 11 janvier 2015, à 10h 30, place Catalogne à Perpignan, à la marche silencieuse organisée en hommage aux victimes de l’attentat qui a eu lieu mercredi dernier à Paris contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, ainsi qu’aux victimes de la prise d’otages qui a suivi Porte-de-Vincennes, sans oublier l’assassinat de la policière à Montrouge.