C’est devant un parterre d’habitants des quartiers perpignanais « Gare, Saint-Assiscle, Saint-Martin et Mailloles » que s’est déroulée la réunion publique de présentation des projets nominés pour l’ouest de la ville, dans la salle des Grappes hier au soir

 

« En effet, sur les quatre lauréats primés par la commission qui a statué, deux l’ont été pour notre secteur ! », s’est réjouie Chantal GOMBERT, maire-adjoint déléguée aux quartiers Perpignan-ouest, se félicitant de « ces initiatives et animations citoyennes autour du compost et du jardinage ».
Pour le contexte, rappelons que la ville de Perpignan a lancé le 3 septembre dernier un appel à projet dénommé Perp’Initiatives.
L’objectif de cet appel à projets était de recueillir de nouvelles idées d’actions et initiatives, pensées et portées par les habitants de Perpignan dans le domaine du développement durable et de la proximité. Après auditions des porteurs de projets, le jury composé d’élus et de techniciens en a retenu quatre pour l’ensemble de la ville, au regard de la pertinence, de la faisabilité et des critères du règlement de l’appel à projet.
Invités par Dominique SCHEMLA , conseiller municipal délégué au Développement Durable, à la gestion de l’Energie et de l’Environnement, conseiller communautaire, par Virginie BARRE, conseillère municipale, déléguée à l’Embellissement de la ville et au Cadre de vie, et Chantal GOMBERT, les lauréats Anaïs HERR avec le dossier « ça vient déchets nous » et Louis de SAINT VINCENT pour le collectif du « Projet Contrebasse » ont exposé leurs deux sujets aux habitants présents. A noter la présence de Michèle FABRE, conseillère municipale et communautaire.
Ces deux projets participatifs dont l’objectif est de coconstruire avec les citoyens et initiés par les habitants furent détaillés et expliqués.
Un jeu de questions-réponses avec la salle s’est ensuite instauré.

 

 

Détails des deux projets :
Le projet « Contrebasse », propose la création d’un jardin partagé le long de la Basse ( secteur Saint-Assiscle). Les travaux de préparation ont été effectué par la ville , avec une bourse allouée de 2 300 €uros , une prise d’eau au canal et une communication Ville.
Le projet « ça vient déchets nous » (chacun aura apprécié le jeu de mots !) sur le coté du cimetière de l’ouest, propose la création d’une plate forme participative de compostage, rue Claude Saint Simon pour permettre aux habitants de déposer leurs déchets organiques et fabriquer leur compost. Autour de cela, la lauréate souhaite développer un petit jardin, un hôtel à insectes, un récupérateur d’eau….
La Ville va procéder au nettoyage du lieu, ainsi qu’à la fourniture de trois bacs à compost, une bourse allouée de 2 480 €uros et une communication Ville.
Dans sa conclusion, Chantal GOMBERT remerciait les services de la Ville qui ont aidé à cette mise en oeuvre, et ne manquait pas de souligner « que l’intérêt et la valeur ajoutée à ce genre de démarche est bien sûr de faire vivre ces endroits délaissés de la ville, mais surtout de reprendre contact avec la nature, de se parler entre riverains, de partager entre voisins et donc de recréer du lien social et humain , en fait tout ce qui nous fait souvent défaut dans notre société ! « .