« Invité ce vendredi matin par Jean-Jacques BOURDIN sur l’antenne de RMC et BFM TV, Monsieur Stéphane BERN s’en prend une nouvelle fois au projet de renouvellement urbain de Perpignan en m’interpelant comme le « premier adjoint au maire » (tout le monde sait à Perpignan qu’il s’agit en fait de mon collègue Pierre PARRAT) ; j’espère que M. BERN n’appelle pas Emmanuel MACRON « Monsieur le Premier Ministre » !
Quelle drôle d’époque tout de même où un animateur qui se prend pour MALRAUX peut mentir à propos d’un quartier prioritaire qu’il ne connaît pas, et peut tenter de saborder un projet de renouvellement urbain co-construit et porté depuis quatre ans par les habitants, les agents publics, et les élus locaux… ‬
Il veut protéger des immeubles insalubres et non classés ? Nous voulons proposer des logements dignes et sûrs aux habitants du quartier tout en préservant notre patrimoine, et répondre à l’urgence sociale pour 60% de ménages qui vivent sous le seuil de pauvreté, 90% des jeunes de 16/25 ans au chômage, et 60% des enfants qui ne vont plus à l’école.
Nous n’avons décidément pas les mêmes valeurs ».

 

Olivier AMIEL, adjoint au maire en charge de la Rénovation Urbaine.