« La substitution de l’Etat aux élus en place, mairie ou département, marque l’immobilisme ambiant et l’incapacité de nos élus locaux à agir dans le rassemblement et la concertation. Suffisants et aveugles, ils se croient infaillibles. La réalité est brutale.

Déconnectés des réalités et des influences contradictoires qui s’exercent dans les quartiers, ils ont joué les clientèles électorales comme d’habitude, mais ont été mis en échec par la division des habitants sur ces sujets, et les manipulations politiciennes bien présentes dans cette affaire. Personne n’est dupe.

Retour de bâton pour les arrogants de la mairie qui ont fait campagne contre nous en faisant peur aux populations de ces quartiers. Aujourd’hui ceux-ci découvrent la réalité et la brutalité des décisions prises. Les extrémistes sont bel et bien au pouvoir. Et le résultat est là !

Les vielles recettes deviennent indigestes. On ne peut acheter les uns contre les autres. Privilégier les uns par rapport aux autres. Ce système clientéliste est révolu.

C’est un projet global, accepté par tous et qui répétons-le, tiendra compte de l’histoire, de la culture, de l’enracinement et l’architecture qui devra voir le jour. L’équilibre est fragile, la modération et la concertation doivent guider l’action.

La mairie a perdu la main, parce qu’aux yeux des Perpignanais, elle n’est plus légitime et est totalement décrédibilisée.

Quatre ans de mandat de Jean-Marc PUJOL et de son premier adjoint girouette Romain GRAU auront suffit à démontrer l’incompétence et l’absence de vision stratégique pour notre ville.

Perpignan changera. Mais en dehors de ce sytème en place qui n’a que trop duré.

Pour ma part je ne participerai pas au concours photo indécent des élus à Saint-Jacques qui ont toujours considéré ce quartier comme une « réserve » électorale en utilisant des moyens peu ragoûtants.

J’ai beaucoup d’amis dans ce quartier, j’en ai déjà rencontré certains et je continuerai à consulter dans la discrétion tous les acteurs qui le souhaitent, en attendant de proposer une vision stratégique pour la suite ».

 

Louis ALIOT, député de la 2ème circonscription des P-O, conseiller municipal et communautaire de Perpignan.