Olivier AMIEL, adjoint au maire de Perpignan délégué à la Politique de la Ville, s’est rendu dans le quartier Saint-Jacques de Perpignan, ce mardi 21 août, afin d’y suivre les travaux de mise en sécurité de l’îlot Puig qui doivent durer une semaine.

« Ces travaux « a minima » ne permettent pas une sécurisation à long terme, car les abords de l’îlot resteront dangereux et soumis à des risques d’effondrements tant que nous ne terminerons pas la démolition », a tenu à souligner l’élu devant les médias.

Il a ajouté : « De plus, le blocage du chantier de démolition ne permet pas la continuation des travaux de construction de 29 logements locatifs sociaux pour les habitants du quartier, avec une subvention de 320 000 € qui risque d’être perdue pour la ville ».