COMMUNIQUE DE PRESSE POUR LE RASSEMBLEMENT DU 17 MARS 2016
– « Le 9 mars, avec plus de 200 rassemblements, des dizaines de milliers de manifestants dans les rues sur tout le territoire et  près de 3000 à PERPIGNAN: le mouvement social s’est levé et le gouvernement a marqué le coup. Malgré sa tentative de « déminage » et ses annonces minimalistes du 14 mars pour tenter de désamorcer la colère des jeunes, des salariés du privé et du public, ce projet de loi Travail EL KHOMRI- VALLS- MACRON est toujours inacceptable. Les  aménagements de pure  forme du texte de loi n’ont qu’un but : donner une légitimité à la signature de ce texte par les syndicats les plus proches du pouvoir, mais ils ne nous trompent pas. C’est une attaque sans précédent contre tous les droits des salariés actuels et futurs, de formidables nouveaux cadeaux au patronat. Toutes les conventions collectives de branches sont remises en cause au profit de la négociation entreprise par entreprise : c’est la remise en cause des 35 H et de la limitation du temps de travail, des facilités accrues aux employeurs pour licencier plus vite et plus facilement les salariés et pour ceux ci des garanties et des indemnités amoindries. Ce texte impose la flexibilité, remet en cause la majoration des heures supplémentaires et affaiblit la médecine du travail. Si ce projet est mis en place, c’est la précarité à vie pour tous les jeunes et les salariés qui va s’instaurer. Solidaires 66 appellent tous les jeunes, les salariés, les travailleurs précaires, les chômeurs et les retraités à unir leurs forces pour mettre en échec le projet de loi EL KHOMRI et à se mobiliser tous ensemble pour exiger son retrait. Rassemblement ce jeudi 17 mars 2016, à partir de 11h, place de la Victoire au pied du Castillet à Perpignan ».