« Le maire s’entête dans son projet de démolition et reconstruction du presbytère à 3,5 millions euros. Voilà, en trois points, ce projet démonté.

1. « Le bâtiment menace ruine » certifie le Maire. La ficelle est plus grosse que les cordes des cloches du campanile de Saint Jean. L’association Perpignan Équilibre souhaite obtenir l’avis écrit de l’expert consulté par la mairie. Les seuls bâtiments qui se sont effondrés l’ont été dans le quartier Saint Jacques ou Saint Matthieu, à la surprise générale et sans que la mairie anticipe malheureusement ces désastres.

2. « La mairie veut créer un point de départ patrimonial qui accueillera des conférences ». À 3,5 millions on s’interroge. Le Mess des officiers, espace exceptionnel au pied du Castillet a été vendu à un privé alors que le maire s’était engagé à en faire un espace de valorisation municipal. Mieux valait acquérir le mess à près d’un million et d’y faire un million de travaux. 1,5 M auraient été économisés !

3. Le maire assure que le projet coûtera 3,5 M d’euros. Mais comme le 4ème pont, comme la passerelle, comme le conservatoire le coût final du projet va déraper et exploser. Il finira à 4 millions au bas mot.

Voilà trois bonnes raisons pour arrêter les frais, consolider le presbytère existant et se concentrer enfin sur les vrais problèmes des Perpignanais Monsieur PUJOL ».

Clotilde RIPOULL

présidente de l’Association Perpignan équilibre