Communiqué du collectif franco-algérien’66.

 

 

« Dans une énième lettre sûrement écrite par ses proches, le clan BOUTEFLIKA a adressé un nouveau message au peuple algérien. Fini le 5ème mandat mais BOUTEFLIKA promet dans son message d’assurer la direction du pays jusqu’au 28 avril prochain, date d’une passation de pouvoir pour un gouvernement transitoire.
Une nouvelle manipulation du pouvoir aux yeux des millions d’Algériens qui consiste à jouer les prolongations afin de trouver le futur successeur qui assurera la pérennité de ce clan mafieux.
Aujourd’hui, le peuple ne reconnaît plus la légitimité de cette autocratie qui durant des décennies a assombri la destinée de millions de jeunes. Une jeunesse en quête d’espoir et d’un nouveau souffle pour le pays qui passera par un changement radical de système politique et économique.
Notre pays mérite mieux qu’une classe politique corrompue dont les soutiens vacillent chaque jour.
Le peuple algérien a un mot d’ordre simple : liberté et démocratie.
Liberté pour une presse bâillonnée, liberté et égalité pour les millions de femmes algériennes, liberté d’expression totale pour nos concitoyens.
Nous voulons l’établissement d’une réelle démocratie par le peuple et pour le peuple. Une réécriture de notre constitution qui se doit fidèle aux idéaux de son peuple. Une constitution qui garantisse la souveraineté de notre nation et le respect de la liberté de droits et de devoirs de chaque individu.
Notre collectif continuera ses mobilisations comme des dizaines de collectifs à travers la France tant que ce clan ne cédera pas le pouvoir.
Le collectif franco-algérien’66 appelle à un nouveau rassemblement, ce dimanche 24 mars à 15h, place République à Perpignan.
Vive l’Algérie ! ».
Farid MELLAL
pour le Collectif franco-algérien’66