Communiqué de presse.

 

« Parc à thème de Château-Roussillon : ceinture verte de Perpignan tout doit disparaître.

Pendant que les brochures de la municipalité et de la communauté urbaine un Perpignan « ville jardin », et annonce une « trame verte » en projet depuis 2007, la dévastation de la ceinture verte de Perpignan s’accélère. Dernière menace en date, la construction d’un camping « parc à thèmes » à Château-Roussillon, projet soutenu par la mairie, qui est prête à déclasser des terrains pour permettre le saccage.
Passons vite sur l’argumentaire habituel des promoteurs et de la municipalité. Le camping « parc à thèmes » permettra de renforcer l’offre touristique de l’agglomération, et donc créera des emplois. Évidemment aucun touriste ne se déplacera de bien loin pour jouir de ces infrastructures médiocres et mal connectées. Non plus que beaucoup d’emplois ne seront créés de manière pérenne. Quelques centaines quand les entreprises du bâtiment travailleront, puis quelques dizaines finalement. Bien loin du nécessaire pour résorber le chômage de masse de notre agglomération. Ce chômage contre lequel nos élus locaux sans imagination proposent toujours les mêmes recettes depuis des décennies : la destruction de notre environnement et son bétonnage systématique. Tout le monde voit bien aujourd’hui que ça ne marche pas.
C’est même tout le contraire qu’il faut faire. Plutôt que de massacrer notre environnement sur l’autel d’une économie qui ne produit rien, il faut le protéger pour en faire le terreau d’une économie du savoir et de la création. Ce ne peut être qu’ainsi que notre Roussillon deviendra innovant et attractif. Voilà pourquoi il ne faut pas que ce camping « parc à thèmes » se fasse. On ne peut pas liquider le dernier espace libre d’urbanisation à Château-Roussillon, le dernier poumon vert entre Perpignan et Canet pour un projet d’arrière-garde.
NOU-S PERPIGNAN participera à l’enquête publique, et s’opposera à ce projet, pour que Perpignan préserve son environnement et ses chances d’avenir ».