Communiqué de Claudine FUENTES, conseillère municipale et communautaire, responsable FN du canton 8 Perpignan 3

« Oui, la tragédie de Nice aurait pu être évitée « 

« Si l’on ne peut arrêter un camion fou lancé à pleine vitesse dans la foule, on peut au moins, dans une approche plus globale, appliquer une politique pénale digne de ce nom.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était de nationalité tunisienne, titulaire d’un titre de séjour, connu des services de police pour faits de menaces, de violences, de dégradations, commis entre 2010 et 2016, condamné à 6 mois de prison avec sursis pour faits de violence volontaire avec arme.

Malheureusement, ces faits répréhensibles, commis pendant plusieurs années, par un étranger sur le sol français n’ont pas été considérés comme suffisamment graves pour que la peine de prison soit assortie d’une mesure d’expulsion du territoire français et ce pour deux raisons :

  • la première est que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel entrait dans la catégorie des étrangers protégés de la procédure d’expulsion parce que résident en France de manière prolongée, marié et père d’enfants de nationalité française,

  • la deuxième est que cette mesure d’expulsion est considérée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme comme discriminatoire, qualifiée de « double peine », archaïque, et criminogène car elle ferme les voies de l’amendement et de la réinsertion sociale.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a donc été autorisé à se maintenir sur le territoire français pour suivre les voies de l’amendement et de la réinsertion sociale. Dommage qu’il ait choisi les voies de la radicalisation.

Avec une pensée émue aux victimes et à leur famille,

Hommage aux forces de l’ordre et aux équipes soignantes ».