« Monsieur le Maire,

Sans réponse de votre part à mon précédent message je réitère ma demande d’obtenir une copie de la procédure liée à votre décision n°2020-280 prise par délégation le 23 avril 2020 : « Marché sans publicité ni mise en concurrence préalable relatif à la fourniture et livraison de masques… ».

Ce fournisseur de masques provenant d’Inde n’était pas inscrit au registre du commerce au moment de votre décision.

Contrairement à ce que vous avez affirmé dans la Presse et comme je vous l’ai expliqué lors du conseil municipal du 19 mai, il ne s’agissait pas d’un simple changement d’activité de sa part, mais d’une radiation enregistrée au mois de mars de sa précédente activité de vente ambulante dans l’alimentaire… et d’une inscription seulement le 28 avril d’une nouvelle activité soit après votre décision.

Je m’interroge donc toujours de savoir comment une personne sans expérience dans le domaine sanitaire, ni existence juridique au moment de votre décision a pu obtenir un marché pour 50 000 masques en tissu pour un montant de 189 000 euros !

Merci de bien vouloir me faire parvenir comme vous l’avez proposé lors de la dernière séance du conseil municipal l’ensemble de la procédure de ce marché et la preuve des tests effectués en matière de filtration et de niveau de protection des masques.

Lors de cette même séance du conseil municipal vous avez parlé de 11 fournisseurs différents de masques.

Je souhaite donc avoir le nom des fournisseurs avec le nombre de masques fournis pour chacun, le montant de chaque achat et la preuve de la certification pour chaque masque.

Très cordialement ».

Olivier Amiel
Conseiller municipal et communautaire de Perpignan