Communiqué

 

« L’élection du maire de Perpignan nous concerne tous !
Le 28 juin prochain, comme c’est aussi le cas dans d’autres communes des Pyrénées-Orientales, les électeurs de Perpignan sont appelés à choisir leur maire pour conduire la politique de notre ville-centre pour les six années à venir. En désignant leur premier magistrat, les Perpignanais vont non seulement faire des choix importants pour leur qualité de vie au quotidien, mais également peser par leur vote sur l’avenir des 36 communes de la communauté urbaine « Perpignan Méditerranée Métropole » (271 238 habitants sur les 480 000 des Pyrénées-Orientales), dont l’activité économique, agricole et touristique vient d’être durement touchée par une crise sans précédent, dans notre département déjà fortement impacté par la récession et le chômage. C’est pourquoi, cette élection nous concerne tous !
Quelles que soient nos sensibilités, de tels enjeux imposent de privilégier un élu d’expérience qui sera immédiatement en capacité de prendre toutes les mesures d’urgence et d’initier les actions pérennes, pour relancer toute l’activité de la ville, mais aussi permettre aux maires de se rassembler dans l’intérêt général autour d’un vrai projet de territoire sécurisant toutes les communes et leurs habitants. Parce que nous partageons sa vision humaniste et solidaire au service de tous, comme il a pu encore le démontrer pendant la crise sanitaire, c’est sans aucune hésitation que nous soutenons la liste conduite par le maire sortant Jean-Marc Pujol. »
François CALVET (f.calvet@senat.fr) & Jean SOL (j.sol@senat.fr), sénateurs des Pyrénées-Orientales