Communiqué.

 

« Le 28 juin, empêchons l’extrême droite de diriger Perpignan, votons pour Jean Marc Pujol !

Ce dimanche, se tiendra le second tour des élections municipales à Perpignan, une élection majeure, qui peut voir Perpignan, tomber dans les mains du leader d’extrême droite, Louis Aliot.

Candidat sur la liste « Enfin l’écologie » menée par Agnès Langevine, je regrette que la population n’ait pas saisi la chance de voir Perpignan s’ouvrir, se transformer et réussir ici une transition écologique et sociale réelle. Je suis persuadé, et ce grâce aux propositions concrètes de notre candidate, que ce débat ne peut pas prendre fin aujourd’hui et qu’il s’imposera à l’avenir.

Perpignan la Catalane doit s’ouvrir, se développer, aider ses habitants en difficulté, contribuer à une véritable politique culturelle vivante et artistique…

L’extrême droite n’a rien à faire ici !

Homme de gauche, élu au bureau national du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), fidèle à mes valeurs humanistes, écologistes et progressistes, je voterai contre cette extrême droite nauséabonde et porterai mon suffrage en faveur du maire sortant, Jean Marc Pujol.

Aussi, les mouvement des jeunes socialistes, lançons un appel à tous les jeunes de notre ville, nous voulons leur dire à quel point il est important d’aller voter contre l’extrême droite ce dimanche. Restons solidaires, unis et déterminés à combattre le parti du repli sur soi qu’est le Rassemblement National, l’installer à Perpignan serait une catastrophe économique et sociale.

Le 28 juin, Perpignan doit rester républicaine et tolérante, cela doit passer par une mobilisation citoyenne sans précédent des forces associatives, économiques et politiques. Ne cédons rien ».

Esaïe Dahmane-Aloujes

Élu au Bureau National du MJS
Membre du Conseil National du PS