Christine Gavalda-Moulenat, adjointe au maire de Perpignan, présidente de la fédération départementale du parti Les Républicains des Pyrénées-Orientales (LR’6, communique :

 

« Monsieur Aliot, vos colistiers ont un problème avec la liberté d’expression …

Parce que j’ai dénoncé la campagne de dénigrement de Perpignan que vous menez dans tous les médias de France, pas moins de 11 de vos colistiers (!) ont cru nécessaire de me répondre. Malheureusement, ils n’ont d’autres arguments que de formuler contre moi des attaques personnelles. Il faut reconnaître qu’ils se sont rapidement accoutumés aux méthodes de l’extrême droite… On imagine alors aisément la façon dont ils auraient traité les oppositions s’ils avaient dû un jour être élus. Sachez, Monsieur Aliot que ces attaques ne m’impressionnent guère, n’entament en rien ma détermination et que je continuerai à dénoncer ceux qui, comme vous, salissent systématiquement Perpignan. C’est mon droit de citoyenne ! C’est ma responsabilité d’élue !
Je sais que vous saurez dire à ces colistiers que la notoriété – qu’ils mesurent en kilomètres ! – n’a aucune importance pour les électeurs, sans quoi vous n’auriez pas échoué tant de fois. La seule chose qui compte en tant qu’élu de proximité c’est d’être au service de sa ville et de ses habitants, pas de s’en servir pour occuper les médias …
Vous saurez aussi leur rappeler que les résultats électoraux dont ils se vantent ne vous ont pourtant pas permis d’être élu maire en 2008, 2009 et 2014, de faire élire le moindre conseiller départemental en 2015, ni de diriger la région. Ne pas insulter l’avenir c’est aussi faire preuve de modestie…
Vous saurez enfin leur préciser les compétences d’un maire qu’ils confondent parfois avec celles d’un président de la République ou d’un préfet. Ceux qui ignorent ces règles ne méritent pas d’être candidats. Ceux qui mentent délibérément sur les pouvoirs du maire pour des raisons politiciennes n’emportent jamais la confiance des électeurs …
Monsieur Aliot, la liberté d’expression est une garantie essentielle, elle ne plie jamais devant la salissure … cette salissure décuple sa force ! ».