Muriel PENICAUD, ministre du Travail et Sibeth NDIAYE, porte-parole du gouvernement, descendues hier à Perpignan pour, entre autre, soutenir la candidature aux élections municipales du député de La République En Marche (LaREM), Romain GRAU, ont tenu une réunion en présence du candidat, de son équipe et de militants dans les salons d’un établissement hôtelier qui, pendant plusieurs années, aurait oublié de s’acquitter de la taxe de séjour auprès de la municipalité, soit environ 19 800€…

Le plus surprenant dans cette histoire, c’est que l’hôtelier en question aurait encaissé la fameuse taxe de séjour auprès de ses clients mais aurait donc négligé de la reverser à la Ville de Perpignan.

Comme dans cette campagne pré-électorale des municipales, le candidat-député Romain GRAU prétend vouloir – ce qui l’honore bien évidemment – jouer la transparence et la Démocratie locales en prétendant notamment « ouvrir portes et fenêtres de la mairie » (c’est là l’une de ses expressions favorites), il nous a semblé important de contribuer à sa bataille en l’accompagnant dans sa volonté de translucidité.