Communiqué de presse du PCF Perpignan

 

 

« Retour sur la campagne de L’Alternative !

La crise sanitaire, qui a brutalement interrompu le processus des élections municipales, a aussi mis en évidence l’urgence d’en finir avec l’abandon des services publics, l’étranglement des collectivités territoriales et plus généralement la logique dévastatrice du capitalisme.
Ce que nous avons porté durant la campagne des élections municipales avec la liste L’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire, c’est le partage des richesses, la coopération, la solidarité et la démocratie. Des questions qui, plus que jamais, demeurent d’actualité. La démarche citoyenne et participative dans laquelle nous nous sommes inscrits a représenté une expérience inédite, un renouvellement des pratiques politiques. Nous avons malheureusement manqué de temps pour mettre en œuvre et mieux faire connaître cette démarche démocratique novatrice auprès d’un plus grand nombre de Perpignanaises et de Perpignanais, et nous regrettons de n’avoir pas pu construire un plus large rassemblement des forces de gauche, une liste unique. Cette option, le PCF n’a cessé de la défendre depuis juin 2018 et les résultats du premier tour nous donnent raison. Nous continuons de penser qu’elle est la seule voie possible pour battre la droite et l’extrême droite.
Nous restons également convaincus que la participation citoyenne, alliée à l’expérience de partis politiques, d’associations et de syndicats, est primordiale et incontournable pour aboutir à une transformation en profondeur de la société. L’heure est au renforcement des forces progressistes. Nous souhaitons donc poursuivre et amplifier, au-delà des échéances électorales, la démarche initiée au cours de cette campagne. C’est pourquoi nous continuons de travailler au sein de L’Alternative !, acteurs organisés aux côtés de citoyennes et de citoyens non-adhérent.e.s d’un parti, en nous mettant à la disposition d’une démarche de transformation sociale, environnementale et démocratique de la ville de Perpignan. Nous appelons les Perpignanais.e.s à l’action partout où cela s’avère nécessaire ».