Communiqué de presse.

 

« Quand une Insoumise réagit aux attaques dont fait l’objet Philippe ASSENS de la part d’un ex secrétaire départemental du PG66. Quand la bergère répond au berger…

 

Faut-il que certaine personne ait du poids pour que l’on perde du temps à parler d’elle ! Au moment où chacun devrait se concentrer sur sa stratégie politique, chacun espérant bien sur avoir la méthode la plus efficace pour faire face à un ennemi commun, on entend voler des noms d’oiseau de la part de commissaire politique auto proclamé !
Mais qui êtes vous Monsieur l’ancien secrétaire départemental du Parti de Gauche 66, pour mettre votre nez dans les choix des militants de la France Insoumise agissant au nom de leur association « En Commun 66 » ? Suivant les statuts de la FI vous n’êtes ni plus ni moins qu’un simple militant, un simple troufion et certainement pas un brigadier chef. Aucun mandat. Seul le National peut juger un membre de La France Insoumise.
Le vocabulaire employé à l’encontre de Philippe ASSENS, digne d’un gratte papier à la Flaubert, ne fait pas honneur à celui qui s’exprime. « Grenouillages compulsifs » « mensonges permanents », «marchepied» ou « paillasson » en parlant de la formation politique… Votre jalousie et votre haine vous égarent cher Monsieur, toute votre diatribe pourrait vous retomber sur le nez. Vous parlez trop et pour ne rien dire sinon éructer des insultes. Calmez vous, et gardez le cap contre le véritable ennemi, distrayez vous, allez au cinéma, au concert, souriez un peu à la vie et surtout, oubliez nous, mon fils dirait, un peu vulgairement c’est vrai « Hé, mec, lâche nous la grappe ! ». »

Michèle MARTY, La France Insoumise.