Communiqué de presse.
« Ouvrir grand les portes et fenêtres de la mairie »

Après l’atelier « Sécurité » qui a permis d’enrichir notre projet de 50 actions pour rendre notre ville plus sûre, préalable à une ville plus prospère, nous avons échangé, devant 150 personnes, hier soir au « Market », avenue Maréchal Leclerc, sur deux axes tout aussi attendus des Perpignanais : « Transparence et Gouvernance ». Notre volonté est « d’ouvrir grand les portes et fenêtres de la Mairie ». Nous savons tous que les perpignanais aspirent à plus d’éthique, à plus de morale et de déontologie chez leurs élus mais également à davantage d’écoute, de considération et de participation. Pour cela il faut changer totalement de mode de gouvernance. L’élu doit devenir un individu comme les autres, sans « passe-droit » ni avantage, et le citoyen doit être associé à tout ce qui est entrepris grâce à son vote par le renforcement d’une véritable démocratie participative. La concertation devenant la méthode de décision.
Frédérique Lis et Marie-Claude Auvergne ont animé cet atelier.  Lors des échanges avec les participants, Antoine Cazorla a mis l’accent sur la nécessité de créer un poste de déontologue, désigné sur proposition d’un organisme neutre, face à l’opacité actuelle. De son côté, Isabelle de Noëll-Marchesan, Conseillère Départementale, a rappelé l’intérêt qu’il y aurait à filmer les séances du Conseil municipal pour toujours plus de transparence et lutter contre absentéisme croissant de certains élus.
Parmi les propositions émises durant les échanges et déjà retenues, citons : « La création d’un conseil de citoyens tirés au sort pour un mandat de 2 ans. Son rôle sera de suivre les  réalisations, leur conformité avec le programme municipal et de rendre compte chaque fin d’année », « Le Maire ne disposera plus d’un chauffeur à disposition mais d’une voiture de fonction », « Respect des délais légaux imposés par la Commission d’accès aux documents administratifs, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui », « Création d’un Conseil Municipal des Jeunes », « Rendre public et accessible le détail du budget alloué au cabinet du Maire », « La publication des logements disponibles sur le parc de l’OPH et les critères d’attributions », « Création d’un budget participatif destiné à financer les projets décidés par les Perpignanais sur leurs quartiers », « Accorder à l’Opposition toute la place qui lui revient », « Publication des critères d’attributions des places en crèches et le nombre de places disponibles », etc …
Loin d’un simple affichage électoral, ces échanges ont porté à la fois sur une liste d’actions mais aussi sur les moyens, le calendrier de mise en œuvre (avant fin 2020) et les outils d’évaluation. Notre détermination est de changer l’image de Perpignan en changeant certaines pratiques. Il faut en finir avec l’opacité de certaines décisions et le manque de transparence ».