Communiqué de presse.

 

 

« Non à la fermeture du Marché de Gros de Perpignan !

 

Le marché de Gros de Perpignan est un élément moteur de notre économie locale et de la promotion de nos savoir-faire. Il offre depuis plus de 100 ans à 170 producteurs locaux un outil de commercialisation de leurs produits en France et en Europe. Il assure la promotion de notre territoire à travers les produits d’exception issus de la plaine du Roussillon

 

Ce marché est un acteur vertueux dans la préservation de notre environnement. En favorisant la consommation locale, en réduisant la distance entre le consommateur et le producteur, il fournit à nos restaurateurs et consommateurs l’accès à des produits frais et d’ici. Ce carrefour de l’offre et de la demande assure à nos producteurs une valorisation et une promotion extraordinaires, tout en garantissant au consommateur la traçabilité et la sécurité alimentaires.

Les collectivités ont pris conscience de l’importance de cet outil unique en y investissant la somme importante de 5,5 millions d’euros en 2014. L’agglomération de Perpignan en assure la gestion depuis 2010, mais aujourd’hui, son président, Jean-Marc PUJOL, veut faire disparaître cette plate-forme performante et ses 170 producteurs, ses quatre entreprises de transformation et ses 150 acheteurs. Des milliers de consommateurs pourraient perdre un outil rentable et susceptible de croître. Ce choix politique est contraire au développement économique de notre territoire et de ses talents. Il s’oppose à nos agriculteurs et à la défense de notre environnement.

Pour toutes ces raisons, je m’oppose à la fermeture inconsidérée du Marché de Gros de Perpignan, qui produirait de nouvelles friches agricoles, ferait disparaître des exploitations, détruirait des emplois et freinerait les circuits courts. La position de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole envers cette infrastructure financée par nos impôts illustre la dilapidation de l’argent public, source de colères légitimes ».

_______________________________________________________________________________________
ROMAIN GRAU, « POUR PERPIGNAN », ÉLECTIONS MUNICIPALES DES 15 ET 22 MARS