Communiqué de presse.

« Louis ALIOT déraille sur la ligne à grande vitesse, Clotilde RIPOULL le recadre

Lundi 20 janvier, lors des vœux de la Fédération Régionale des Travaux Publics Occitanie, la candidate sans étiquette, Clotilde RIPOULL, a recadré le député Louis ALIOT qui avait prétendu, devant les entreprises locales des travaux publics, qu’il se préoccupait de la ligne à grande vitesse Perpignan-Montpellier.

Elle a révélé que le 16 avril 2019, le député RN avait déposé deux questions à l’Assemblée nationale, le même jour.
L’une pour réclamer la LGV Bordeaux-Toulouse, et l’autre… pour demander la LGV Perpignan-Montpellier.

« Vous savez bien, M. ALIOT, que les budgets sont contraints et qu’il n’y aura pas deux Lignes à Grande Vitesse. Vous feriez mieux de vous concentrer sur le maillon Perpignan qui est essentiel ».

Et la candidate à la tête d’une liste de rassemblement de conclure : « cela fait 20 ans que vous faites de la politique (conseiller régional, député européen et député). Sur ce dossier, notamment, vous n’avez pas été très efficace ». »