Communiqué de presse.

 

« Le journal local, a l’occasion d’une enquête sur l’insécurité à Perpignan, par manque de place dans ses colonnes, n’a pas publié l’ensemble de mes propositions en matière de sécurité.

« Sécurité/Perpignan : voilà quelles sont mes réponses au journal local qui ont été publiées ce matin. Mais elles étaient légèrement incomplètes dans la publication.

« Retour de l’îlotage et de la proximité
Une politique de sécurité efficace s’appuiera nécessairement sur une augmentation significative de la Brigade de Prévention et de Médiation (BPM), chargée de l’îlotage et de la proximité.

Je veux aussi favoriser la remontée des informations et des doléances grâce à des référents de quartiers et aux voisins vigilants.

Ce sera aussi le retour des bureaux de police dans les quartiers avec une présence en centre-ville.

Présence de la police municipale 7J/7 et 24h/24
Je proposerai la création d’une brigade de nuit sur le créneau 21h-7h, composée de 2 équipes de 9 agents chacune.

Assurer la protection des commerces et des personnes vulnérables (victimes de violences conjugales, etc.). Je mettrai en place un système d’alarme de type « H-CALL ». Il consiste à doter ceux qui en ont besoin d’un bouton d’appel. Il active la caméra de vidéosurveillance la plus proche, et prévient l’équipage de police le plus proche de l’agression. Ce système pourra être déployé dans les commerces et proposé aux femmes victimes de violences et aux personnes vulnérables ou isolées. Ce système est déjà très efficace dans certaines villes.

Je créerai un service d’aide aux victimes 24/24 avec un numéro dédié, une aide juridique et psychologique. 

Un programme plus détaillé sera présente durant la campagne électorale ».