Communiqué de presse.

 

 

 

 

Pour une ville meilleure, Romain GRAU a reçu hier jeudi 5 décembre le label « Citoyens vraiment » attribué par le mouvement « La France vraiment ». Cette distinction honore la concertation sincère avec les citoyens, pour un lien direct entre les habitants et le pouvoir de décision. La fondatrice de cette démarche, Aurélie GROS, élue du conseil régional d’Ile-de-France, a signé un accord avec Romain GRAU, place République, à Perpignan, à la permanence du candidat. La concertation « aide la décision et doit devenir la gouvernance permanente » a souligné Romain GRAU, citant les quartiers Saint-Jacques, Saint-Assiscle, Le Vernet, Las Cobas ou le Moulin à Vent. « Saint-Jacques a besoin d’une concertation franche, massive, loyale », a-t-il appuyé, avant d’ajouter que la concertation « est la fille du respect, de la considération d’égal à égal (…). Dans une société en mouvement, plus moderne et plus démocratique, on ne peut pas tout attendre d’en haut, il faut céder le pas à l’humilité, à l’écoute profonde ».

Concrètement : cinq millions d’euros de budgets participatifs par an

En matière pratique, l’équipe de Romain GRAU allouera cinq millions d’euros (sur quarante millions d’investissement annuel) à des projets participatifs, dans tous les quartiers de Perpignan. Cette mesure de confiance engagera les habitants eux-mêmes vers une vraie démocratie participative, dans leur intérêt. Une assemblée de citoyens indépendants assurera le suivi, pour décider sur place. Ce changement des pratiques était résumé par Aurélie GROS : « ne confondons pas la consultation et la concertation, c’est à dire le dialogue et l’écoute, sans préjugés ».

Le pouvoir d’amendement du citoyen est invité à intégrer la gouvernance permanente de Perpignan, comme preuve de maturité et d’amélioration de la cité. Dans ce cadre, parmi les 12 mesures de la charte « Ouvrons les portes et les fenêtres de la mairie », Romain GRAU propose de charger une trentaine de citoyens de vérifier que l’action municipale soit fidèle au programme de campagne.

Le label « La France vraiment » concerne aussi la candidature du maire de Montpellier, Philippe SAUREL, ainsi qu’une quarantaine d’autres villes, dont Paris et Marseille ».