Communiqué de presse · Perpignan, 15 novembre 2019

 

 

« Ce jeudi 14 novembre en soirée, au « New-York Café”, situé dans le quartier Saint-Gaudérique de Perpignan, nous avons échangé sur la question des mobilités, élément essentiel du dynamisme économique de notre ville et de son avenir. Sur ce plan aussi, Perpignan n’est pas au niveau des villes françaises similaires et la situation des Perpignanais n’est guère enviable. La mobilité douce doit être notre priorité si nous voulons inscrire les transports dans la nécessaire transition écologique.
Nous proposerons dans les tout prochains jours un « Plan mobilité » ambitieux et volontariste car, là encore, il n’y a pas de fatalité. C’est une question de volonté, de choix et de cohérence politique. La place de la voiture dans la ville doit être mieux pensée et appréciée par rapport aux autres formes de mobilités. Le réseau de bus doit être entièrement revu et l’offre doit correspondre aux véritables besoins des Perpignanais. Un plan vélo doit permettre d’encourager et de favoriser l’utilisation, tandis que la marche à pied doit redevenir une expérience agréable et porteuse de bien-être dans notre cité ».

 

Cet atelier était animé par Jean-Marc MOULIN, professeur à l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD), et Romain GRAU, député LaREM de la 1re circonscription des P-O, conseiller départemental.